Ostéopathie

L’ostéopathie est une médecine manuelle non douloureuse praticable sur toutes les espèces animales.  Par essence, ses praticiens tiennent compte de l’individu dans sa globalité.  Toute restriction de mouvement est considérée comme une dysfonction en ostéopathie.  Le traitement, fondé sur différente techniques, consiste à  lever ces dysfonctions en redonnant de la mobilité et de la motilité aux structures de l’organisme pour qu’elles puissent assurer leurs fonctions.  L’organisme intègre ensuite le travail grâce à ses capacités d’autorégulation.  Les indications de cette discipline sont nombreuses, avec une action curative mais également préventive.  L’ostéopathie est complémentaire à l’allopathie.  C’est une thérapie d’avenir.

Après une séance :  

Après une séance d’ostéopathie, l’animal peut éprouver de la fatigue pendant quelques heures (voire plus rarement l’inverse).  Il est demandé au propriétaire de laisser son animal au repos pendant plusieurs jours.  Il existe une grande variabilité de réponses au traitement.  En effet, pendant la séance d’ostéopathie, des tensions sont libérées.  L’organisme retrouve alors son état d’équilibre è son rythme et à sa manière en quelques jours ou en quelques semaines d’ou une grande variabilité dans les réponses obtenues.  Cela va notamment dépendre de nombreux paramètre dont l’âge de l’animal, l’ancienneté des dysfonctions, le respect des consignes de repos après la séance, etc.  Il est possible de constater une amélioration complète ou partielle, immédiate ou progressive.  Il arrive aussi qu’une exacerbation temporaire des symptômes apparaisse pendant quelques jours avant une amélioration progressive.  Il est souvent demandé au propriétaire de donner des nouvelles au thérapeute après environ 10 à 20 jours (sauf as particuliers)

Suivi :

Le nombre et le rythme des séances sont variables selon l’animal et le type de dysfonctions.  Ils sont évalués à la fin de chaque consultation.  Dans la majorité des cas, une à  trois séances d’ostéopathie sont nécessaires avec un délai de un en moyenne entre chaque séance.  Dans certains cas plus aigus, il est nécessaire d’effectuer plusieurs séances à quelques jours d’intervalle.  Si l’animal est suivi de façon préventive une à quatre séances par an sont conseillées en fonction principalement de son âge.  Dans tous les cas, le suivi s’effectue au cas par cas.

Limites et effets indésirables de l’ostéopathie :

Le traitement ostéopathique n’est pas indiqué quand l’intégrité physiologique et/ou anatomique est dépassée : lors de fractures (mais l’ostéopathie est intéressante après toute réduction chirurgicale), d’insuffisance aiguë d’un organe ou de décompensation (œdème aigu du poumon, par exemple), de phénomène infectieux, etc. Il importe donc de réaliser un examen clinique « traditionnel » avec si besoin, des examens complémentaires avant de réaliser une manipulation ostéopathique.  

Dans le cas de tumeurs, le traitement ostéopathique quel qu’il soit doit avoir pour objectif d’aider à soutenir l’ensemble de l’organisme et nom de lutter contre la tumeur proprement dite. Il  existe également des limites liées aux propriétaires ou au moment de la séance (non-respect des consignes de repos après la séance, compétition dans les jours qui suivent, etc.). Certaines techniques sont déconseillées dans certains cas. Par exemple, les techniques structurelles ne sont pas indiquées en cas de douleur, de fragilité tissulaire ou lorsque l’animal les refuse.

Conclusion :

L’ostéopathie est indiquée pour toutes les espèces et dans des domaines d’application variés (ostéo-articulaire, neurologique, viscéral, dermatologique, comportemental).  Elle peut être utilisée de façon curative mais également préventive.

L’ostéopathie a une place de choix en pratique vétérinaire aux côtés des médecines allopathique ou alternative : elle peut être appliquée seule ou en complément.

Commandez en ligne

CLINIQUE VÉTÉRINAIRE ANIMOMÉDIC - PLATEAU MONT-ROYAL
4000, Avenue De Lorimier, Montréal H2K 3X7
(514) 521-1678